VIERGE DE CLUNY

VIERGE DE CLUNY

VIERGE DE CLUNY

Art français du Moyen Age à l'époque moderne
Partager
VIERGE DE CLUNY
Artiste(s): 

ORIGINE ET DATE:

Vers 1330 -1340
Appartient au legs de Gérard en 1879 au Musée Cluny
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 

MATIERE:

Original en bois de chêneReproduction Rmn-GP en résine patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 41 cm
Largeur: 16 cm
Profondeur: 10 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
CL 9891
REFERENCE RMN-GP: 
RF004828
PRIX DE VENTE: 
260,00 € TTC

La Vierge, légèrement déhanchée, porte l'Enfant sur son bras gauche. Elle est enveloppée d'un long manteau qui couvre ses cheveux et vient s'enrouler sur le bras droit. L'enfant, joufflu et potelé, le visage rieur, est à demi-nu. Il tête avidement le sein rebondi et haut placé de sa mère. Sur le visage penché de la Vierge flotte une expression de tendresse rêveuse. Cette sculpture en bois fruitier, aujourd'hui monochrome, était, comme la sculpture en pierre de cette époque, rehaussée de polychromie : généralement la Vierge était enveloppée d'un voile bleu sur une robe rouge, les orfrois de son manteau portant un décor doré. Le culte rendu à la Vierge Marie joue un rôle essentiel dans la religion de l'homme médiéval. Aussi la Vierge à l'Enfant est le thème le plus fréquemment représenté dans la sculpture du XIVème siècle. L'image de la Vierge est chargée, au Moyen-âge, de plusieurs significations : elle est la mère de Jésus-Christ mais elle est aussi parfois figurée comme la représentation symbolique de l'Eglise ; enfin, c'est aussi la Reine des Cieux, comme le souligne sa couronne. Cependant, entre le XIIIème et le XIVème siècle, l'évolution de la spiritualité dans l'art se traduit par la mise en valeur de la maternité de la Vierge et des relations de tendresse avec son enfant. Ce souci nouveau d'humanité est sensible dans le groupe ici reproduit : le regard de tendresse de la Vierge, l'attitude vive et nerveuse de l'Enfant créent une scène où l'artiste a rendu avec bonheur le sentiment de l'enfance et de l'amour maternel.