VICTOIRE DE SAMOTHRACE 18 cm RÉSINE

VICTOIRE DE SAMOTHRACE 18 cm RÉSINE

VICTOIRE DE SAMOTHRACE 18 cm RÉSINE

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Partager
VICTOIRE DE SAMOTHRACE 18 cm RÉSINE
Artiste(s): 

ORIGINE ET DATE:

Epoque Hellénistique, vers 190 avant J.-C.
Trouvé sur l'Ile de Samothrace pendant les fouilles de Champoiseau en 1863
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 

MATIERE:

Original en marbre de parosReproduction Rmn-GP en résine patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 18 cm
Largeur: 11 cm
Profondeur: 10 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
Ma 2369
REFERENCE RMN-GP: 
RB002021
PRIX DE VENTE: 
115,00 € TTC
Disponible en quatre autres formats : 34 cm (RB002022) 50 cm (RB002074) 103 cm (RB002123) 230 cm (RB002123)

On a beaucoup discuté sur la date de cette statue colossale trouvée dans l'île de Samothrace. Elle fut élevée près du sanctuaire des Cabires, protecteurs des marins, pour commémorer une victoire de la flotte de Rhodes ; montée sur l'avant d'une galère, elle annonçait ce succès, la main droite ouverte. L'extraordinaire virtuosité du drapé crée la puissance de l'œuvre : le vêtement plaqué sur la poitrine souligne en transparence le corps magnifiquement cambré ; les plis ondulent et frisonnent sur tout le côté gauche de la déesse puis disparaissent pour modeler la cuisse, qui rythme l'élan du corps, et se déploient en une large traîne flottant à l'arrière. Ainsi cette victoire aux ailes majestueusement étendues n'est pas un simple symbole de succès militaire : ce corps féminin lancé en avant, que le vent fouette comme une figure de proue, se dresse comme une création épique. * Cette reproduction a été réalisée à partir d'une réduction obtenue par la technologie 3D - le volume est rendu avec précision au centième de micron prêt. La sculpture a été scannée après sa dernière restauration (2013-2014). Toutes les modifications effectuées à cette occasion figurent fidèlement sur ce moulage : suppressions d'éléments en plâtre, ajouts de morceaux de marbre trouvés lors des fouilles et assemblés avec patience pour former ici de nouveaux plis, là une longue plume prolongeant l'aile gauche.