UNTITLED LOUVRE (SANS TITRE)

UNTITLED LOUVRE (SANS TITRE)

UNTITLED LOUVRE (SANS TITRE)

Modernes et contemporaines
Partager
UNTITLED LOUVRE (SANS TITRE)
Artiste(s): 
Etats-Unis
(1949-)
Graveur(s): 
Winters Terry
Etats-Unis
(1949-)

ORIGINE ET DATE:

2001
Commande par le musée du Louvre à des artistes contemporains
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Mot(s)-clé(s): 
contemporaine, winters, louvre, terry
Technique: 
eau-forte

DIMENSIONS:

Plaque de cuivre : H.
35,5 cm
; L.
45,6 cm
Feuille : H.
53,5 cm
; L.
61 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
11181
REFERENCE RMN-GP: 
KM011181
PRIX DE VENTE: 
190,00 € TTC
Tirage illimité, ni justifié ni signé, en noir.

Depuis 1989 le musée du Louvre et la Réunion des musées nationaux confient à des artistes contemporains le soin de réaliser des planches gravées à l’intention de la Chalcographie, qui en assure l’exclusivité du tirage, sans limitation du nombre d’épreuves. Des tendances très différentes de l’art contemporain sont représentées. Geneviève Asse côtoie Georg Baselitz, Pierre Courtin, Jean-Pierre Pincemin, Pat Steir, Jean-Michel Alberola, Robert Morris, Louise Bourgeois, Marcus Raetz, Pierre Alechinsky ou Agathe May. Se distançant des grands exemples américains des années 50 et 60, Terry Winters commence par explorer l'organique, dans une veine où la figuration tend au processus d'abstraction : fruits, germinations, segmentations cellulaires, formes premières de la vie. Puis il s'oriente vers une représentation spatiale plus conceptuelle où résonnent la technologie, les théories de l'information. Le manque de titre (indexé sur le Louvre) ne signifie donc pas absence d'image parlante (ni renvoi au musée parisien). Sorte de dripping très contrôlé, au vernis couvrant qui ne laisse à la morsure par l'acide que les plages qui bordent le vaste filet linéaire, l'eau-forte suggère figures et lectures - celles, proprement matricielles, de réseaux neurologiques, de circuits électroniques imprimés, de la Toile (le network, l'araignée planétaire), de cités rayonnantes à l'archéologie aussi déterminée que fantasmatique, comme celles que Piranesi imagine dans ses plans de la Rome antique, le Piranesi des Prisons avec qui Winters partage justement le sens de la savante confusion de l'en-avant et de l'en-arrière dans l'étagement "plat" de l'espace.