SERRE-LIVRES AUX MUSICIENS

SERRE-LIVRES AUX MUSICIENS

SERRE-LIVRES AUX MUSICIENS

Art français du XXe siècle
Partager
SERRE-LIVRES AUX MUSICIENS
Artiste(s): 
France
(1907 - 1996)

ORIGINE ET DATE:

1930
Don de l'artiste au musée de Boulogne Billancourt
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Boulogne Billancourt, musée des Années 30
Mot(s)-clé(s): 
musique, musiciens, homme

MATIERE:

Original en bronzeReproduction Rmn-GP en résine patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 15 cm
Largeur: 12 cm
Profondeur: 24 cm
Dont socle: 
2 cm
x
12 cm
x
12 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
NR
REFERENCE RMN-GP: 
RF005991
PRIX DE VENTE: 
293,00 € TTC

Né à Agen dans une famille de sculpteurs, c'est à Montparnasse que Gabriel Coquelin passe son enfance et sa jeunesse. Entre 1927 et 1929, il effectue son service militaire au Maroc. Fasciné par cet Orient comme nombre d'artistes européens depuis plus d'un siècle, il réalise un grand nombre de croquis qui traduisent le regard émerveillé et amical qu'il porte sur ce pays et ses habitants. Le pittoresque des attitudes saisi à Rabat dans ses dessins et aquarelles vont lui servir, une fois rentré en France, à réaliser en 1930 des sculptures qui reflètent cette épopée orientale. Ainsi, le Marchand d'oranges, le serre-livre composé par l'Arabe à la mandoline et l'Arabe au tambourin sont les prolongements de l'atmosphère exotique dans lequel il avait baigné. Parallèlement à son œuvre personnelle, il reproduit les œuvres des artistes bénéficiant des grandes commandes de l'état. Il travaille ainsi pour Quillivic, Yencesse, Leleu en traduisant leur œuvre dans la pierre pour d'importants monuments. En 1931, dans le cadre de l'Exposition coloniale, il devient praticien d'Alfred Janniot qui s'était vu confier la réalisation de nombreux bas-reliefs qui décorent la façade de ce qui s'appelait alors « le Musée des Colonies ».