PSYCHÉ

PSYCHÉ

PSYCHÉ

Art français du Moyen Age à l'époque moderne
Partager
PSYCHÉ
France
(1716 - 1791)

ORIGINE ET DATE:

Entre 1757 et 1766
Acquis par musée de Sèvre en 2001
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Sèvres, Cité de la céramique
Mot(s)-clé(s): 
enfant, nu, amour, psyché

MATIERE:

Original en biscuit en porcelaine de sèvresReproduction Rmn-GP en résine patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 23,5 cm
Largeur: 13,6 cm
Profondeur: 14 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
MNC 27 724-2
REFERENCE RMN-GP: 
RF006176
PRIX DE VENTE: 
195,00 € TTC
Existe aussi le pendant représentant l'amour au silence (RF006175)

Cette Psyché porte plusieurs noms puisqu'on la désigne aussi sous celui de « Nymphe » ou encore de « Petite fille cachant les flèches de l'Amour ». Elle a été créée par Falconet pour constituer le pendant de l'« Amour menaçant ». Elle a sans doute été présentée en plâtre au Salon de 1761. On ne sait pas exactement quand la manufacture de Sèvres en réalisa le modèle en biscuit de porcelaine tendre, sans doute peu de temps après. Comme son pendant masculin la fillette est nue et semble faire montre d'autant d'espièglerie. Dans les deux cas, on ne peut que constater le goût du XVIIIème siècle pour des thèmes amoureux qui ne sont pas dénués d'équivoque (ces enfants ont-ils bien l'âge de se mêler des jeux de l'amour ?), équivoque qui est effacée ou pardonnée grâce à la référence évidente à l'Antiquité. Pourtant ce qui nous touche encore aujourd'hui, c'est l'admirable naturel auquel le sculpteur est parvenu. Ni minaudante, ni troublante, cette enfant respire la grâce... de l'enfance.