PETITE TÊTE DES CYCLADES

PETITE TÊTE DES CYCLADES

PETITE TÊTE DES CYCLADES

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Partager
PETITE TÊTE DES CYCLADES
Artiste(s): 

ORIGINE ET DATE:

Cycladique Ancien II, 2700 - 2300 avant J.-C.
Provient d'Amorgos, dans tombeau-lieu dit Kornovegli puis don Delamare en 1896
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Paris, musée du Louvre

MATIERE:

Original en marbreReproduction Rmn-GP en résine patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 18,5 cm
Largeur: 5 cm
Profondeur: 5 cm
Dont socle: 
4,5 cm
x
5 cm
x
5 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
Ma 3095
REFERENCE RMN-GP: 
RB002052
PRIX DE VENTE: 
135,00 € TTC
Egalement disponible : la grande tête des Cyclades (RB002028)

Cette tête d'idole cycladique en marbre, trouvée dans la petite île de Kéros, au cœur des Cyclades, est actuellement conservée au Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du Musée du Louvre. L'original appartenait sans doute à une statue de femme nue, les bras croisés sous les seins, dans une position légèrement cambrée, la tête un peu renversée en arrière ; c'est du moins ainsi que se présentent la plupart des statuettes appartenant au même groupe, c'est-à-dire à « l'art de Spédos ancien » qui correspond à la civilisation du « Cycladique ancien II », située autour du milieu du IIIe millénaire. Cette série se caractérise, notamment en ce qui concerne les têtes, par une forme presque ovale où se marque la seule saillie du nez, tandis que les corps, par la force des choses, échappent davantage à l'abstraction et présentent des traits de réalisme un peu plus accusés. Les statuettes de ce genre se trouvent en assez grand nombre dans les tombes cycladiques de ces époques reculées de l'Age du Bronze ; plutôt que des « idoles », comme on l'a cru pendant longtemps, elles symbolisent peut-être le mort ou sa compagne.