PETIT POIDS DE SUSE

PETIT POIDS DE SUSE

PETIT POIDS DE SUSE

Antiquités orientales
Partager
PETIT POIDS DE SUSE
Artiste(s): 

ORIGINE ET DATE:

Milieu du IIème millénaire avant J.-C.
Suse (Iran)
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Mot(s)-clé(s): 
animaux, poids, suse, mesure, canard

MATIERE:

Original en calcaire noirReproduction Rmn-GP en résine patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 6,5 cm
Largeur: 9 cm
Profondeur: 6 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
Sb 6616
REFERENCE RMN-GP: 
RA001025
PRIX DE VENTE: 
85,00 € TTC

L'idée de donner aux poids la forme d'un animal remonte sans doute à la très haute époque qui vit, quelques 3500 ans avant J.-C., l'élaboration de la première comptabilité, qui devait déboucher en Orient sur l'invention de l'écriture. On matérialisait les denrées comptées par de petits objets façonnés en argile. Les uns étaient géométriques, de valeur toute conventionnelle. D'autres avaient la forme de "têtes" de bétail, de volailles, voire aussi de fruits, de meubles, etc. Bien plus tard, à l'époque où les rois sumériens s'avisèrent de codifier les lois, peu avant 2000 ans avant J.-C., l'idée se répandit de façonner les poids en forme de canards, rappelant par leur belle simplification les petits modèles d'autrefois. Et les Elamites de Suse, voisins des Sumériens et des Babyloniens, adoptèrent cette forme avec prédilection, en prenant la peine d'indiquer le poids en "mana", mot dont nous avons fait "mine", d'une valeur de 505 g. Des séries de poids décroissants furent ainsi constituées ; de telles séries furent déposées dans les tombes des riches Susiens, à côté de balances. Indiquent-elles que les défunts étaient des marchands ? Cela est possible, mais on peut penser aussi à une allusion à la pesée de l'âme après la mort, quoique la littérature soit fort discrète sur ce point.