NYMPHE DE GONJON III

NYMPHE DE GONJON III

NYMPHE DE GONJON III

Art français du Moyen Age à l'époque moderne
Partager
NYMPHE DE GONJON III
Artiste(s): 
France
(vers 1510 - vers 1565)

ORIGINE ET DATE:

Vers 1549
Paris, Fontaine du Square des Innocents
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Paris, fontaine du square des Innocents

MATIERE:

Original en pierre calcaireReproduction Rmn-GP en plâtre patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 30 cm
Largeur: 9 cm
Profondeur: 2 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
NR
REFERENCE RMN-GP: 
PF005522
PRIX DE VENTE: 
125,00 € TTC

La carrière documentée de Jean Goujon débute en 1540 à Rouen où il est désigné comme "ymagier et architecteur". Une des caractéristiques de son art est le respect des valeurs de l'architecture, n'inscrivant ses figures que dans les cadres conventionnels tels que les écoinçons, panneaux, caryatides ou clefs d'arc. Il maîtrise parfaitement l'art du bas-relief, toujours subtil et fluide et d'une faible épaisseur. Les nymphes sont représentatives de l'art du sculpteur. Elles s'intégraient à la Fontaine des Innocents, élevée à l'angle de la rue Saint Denis et de la rue aux fers (rue Berger) par Pierre Lescot de 1547 à 1549. Cette fontaine se présentait comme une tribune monumentale, dressée sur le parcours triomphal d'Henri II en 1549. Sa conception était celle d'un arc de triomphe à l'antique. Cinq nymphes versent l'eau feinte de leur vase. Elles respectent la loi du cadre mais s'y inscrivent avec variété et liberté, au rythme de longs mouvements sinueux. Le drapé mouillé, repris de l'Antiquité permet de percevoir les corps, laissant la sensualité des modèles concurrencer l'intellectualisme de la ligne. De 1548 à 1562, Jean Goujon travaille au Louvre dont les travaux sont aussi dirigés par Pierre Lescot.