NEBMERTOUF, SCRIBE ROYAL

NEBMERTOUF, SCRIBE ROYAL

NEBMERTOUF, SCRIBE ROYAL

Antiquités égyptiennes
Partager
NEBMERTOUF, SCRIBE ROYAL
Artiste(s): 

ORIGINE ET DATE:

Nouvel Empire, vers 1370 avant J.-C.
Egypte
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Mot(s)-clé(s): 
statuette, scribe, écriture

MATIERE:

Original en grauwackeReproduction Rmn-GP en résine patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 13 cm
Largeur: 7 cm
Profondeur: 6 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
E 11154
REFERENCE RMN-GP: 
RE000002
PRIX DE VENTE: 
65,00 € TTC

La fonction de scribe occupait une place de premier ordre dans l'administration de l'Egypte ancienne. On n'accédait à ce poste qu'après avoir terminé ses études secondaires et effectué des stages d'apprentissage dans l'administration. A l'issue de ses études, le jeune apprenti scribe passe un examen et reçoit le calame et la palette. Il peut alors entrer dans l'administration. Les scribes étaient issus de toutes les classes sociales. L'évolution de carrière d'un scribe était très étendue et ses capacités personnelles lui permettaient de franchir des échelons : grâce à son calame, tout scribe pouvait parvenir "jusqu'aux pieds de Pharaon". Lorsqu'il travaille, le scribe est assis en tailleur, tenant d'une main le calame et de l'autre une palette trouée de deux godets d'encre rouge et noire ; un rouleau de papyrus est déroulé sur ses genoux. Dans de nombreuses représentations, à partir de l'époque amarnienne, le dieu Thot, patron des sciences et des arts, dieu de l'intelligence, est placé en face du scribe de façon à inspirer et protéger celui-ci.