MÉDAILLON DE BONAPARTE

MÉDAILLON DE BONAPARTE

MÉDAILLON DE BONAPARTE

Art français du XIXe siècle
Partager
MÉDAILLON DE BONAPARTE
Artiste(s): 
France
(1788 - 1856)

ORIGINE ET DATE:

Première moitié du XIXème siècle
Don de Robert David d'Angers, fils du sculpteur (1885)
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Paris, musée du Louvre

MATIERE:

Original en bronze vertReproduction Rmn-GP en plâtre patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 16 cm
Largeur: 16 cm
Profondeur: 3 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
DA 020A
REFERENCE RMN-GP: 
PF005801
PRIX DE VENTE: 
66,50 € TTC
Existe le pendant représentant l'Impératrice Joséphine (PF005835)

D'origine modeste, David d'Angers apprend le dessin avec son père, sculpteur sur bois. Il part à Paris en 1808 et entre dans l'atelier du sculpteur Roland. Encouragé par le peintre J.-L. David, il obtient un prix de Rome en 1811. Membre de l'Institut en 1826, professeur à l'Ecole des Beaux-Arts en 1827, il fréquente Victor Hugo, Sainte-Beuve, Alfred de Vigny. Il se lance dans la politique, devient Maire du XIème arrondissement puis, en 1848, député du Maine-et-Loire. Après le coup d'état de 1851, il part en exil à Bruxelles puis en Grèce et rentre en France en 1853. David d'Angers exécuta plus de 500 médaillons de personnages célèbres qui constituent une collection unique, un document d'histoire s'échelonnant de la fin du règne de Louis XVI au début du Second Empire. Il admirait le 1er Consul mais non Napoléon ; on ne trouve aucune représentation de l'empereur dans l'œuvre de David d'Angers. Il écrivait en 1838 : "Mon opinion démocratique, religieuse de toute ma vie, a établi une barrière insurmontable entre la famille de Napoléon Empereur et mes sympathies". Le Général Bonaparte, représenté sous les traits de la jeunesse, le menton volontaire, la tête de trois-quart, n'est pas sans rappeler le tableau du Baron Gros "Bonaparte à Arcole".