LION DE SUSE

LION DE SUSE

LION DE SUSE

Antiquités orientales
Partager
LION DE SUSE
Artiste(s): 

ORIGINE ET DATE:

Epoque achéménide, VIème - IV siècle avant J.-C.
Trouvé dans les fouilles de l'Acropole de Suse (Iran) par J. de Morgan en 1901
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Mot(s)-clé(s): 
animaux, statuette, lion, poids, iran

MATIERE:

Original en bronzeReproduction Rmn-GP en résine patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 10,5 cm
Largeur: 19 cm
Profondeur: 9 cm
Dont socle: 
1,5 cm
x
19 cm
x
9 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
SB 2718
REFERENCE RMN-GP: 
RA001021
PRIX DE VENTE: 
95,00 € TTC

Les Babyloniens, comme leurs voisins Elamites, donnaient à leurs poids la forme d'un gros canard de pierre. Les Assyriens préférèrent exécuter en bronze des poids en forme de lion couché sur un socle rectangulaire et muni d'une anse permettant une manipulation commode. Une série en fut découverte à Ninive (British Museum) ; le plus beau provient de Khorsabad (Louvre) ; il date de la fin du VIIIème siècle. De même qu'ils s'inspirèrent de modèles assyriens dans le décor de la porte de Persépolis, les Perses Achéménides imitèrent ces poids. Nous n'en possédons qu'un exemple, révélé par les fouilles de Jacques de Morgan sur l'Acropole de Suse. Il pèse 121 kg ; comme ses modèles, il porte une anse sur le dos. Mais contrairement au lion nerveux de Khorsabad, le fauve de Suse reflète par sa stylisation plus poussée l'idéal artistique des Perses : une puissance latente et sûre d'elle-même. La stylisation décorative est particulièrement sensible dans le traitement de la crinière et des yeux. Ce magnifique morceau de sculpture animalière symbolise bien l'esprit d'une civilisation héritière d'un immense passé, et pourtant riche d'originalité. Ce moulage en réduction fut réalisé à l'occasion des Fêtes de Persépolis pour être offert à certaines personnalités.