LE LOUVRE ET L'ILE DE LA CITÉ

LE LOUVRE ET L'ILE DE LA CITÉ

LE LOUVRE ET L'ILE DE LA CITÉ

Paris
Partager
LE LOUVRE ET L'ILE DE LA CITÉ
Artiste(s): 
France
(1764-1846)
France
(1764-1846)

ORIGINE ET DATE:

1803 - 1805
Provient de la série "Paris et ses monuments" donnée par la bibliothèque de la Ville de Paris en échange d'un jeu de tirages
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Mot(s)-clé(s): 
paris, louve, palais, pont, seine, île, cité
Technique: 
eau-forte, burin

DIMENSIONS:

Plaque de cuivre : H.
8,7 cm
; L.
23 cm
Feuille : H.
25 cm
; L.
33 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
3034
REFERENCE RMN-GP: 
KM003034
PRIX DE VENTE: 
70,00 € TTC
Tirage illimité, ni justifié ni signé, en noir.

Louis Pierre Baltard entreprit l'ouvrage Paris et ses monuments afin de faire connaître par la gravure les plus beaux cas de l'architecture parisienne aux personnes éloignées de la capitale ainsi qu'aux nations étrangères. Cette entreprise se divisa en deux phases : le premier tome date de 1803 et s'intéresse au Louvre et à l'Institut ; le deuxième tome, terminé en 1805, décrit les châteaux de Ecouen, Saint-Cloud et Fontainebleau. Tous deux sont dédiés à Napoléon Bonaparte : " [...] Baltard, architecte et graveur dédie à l'homme immortel un recueil d'immortels ouvrages ". Les deux tomes exigèrent de L. P Baltard qu'il leva lui-même les plans et les détails d'architecture à l'aide d'échafauds et aussi de dessiner et de mouler les plus belles figures méritant d'être gravées. Erudit passionné, Louis Pierre Baltard écrivait : " De tous les arts, le plus utile est l'Architecture. Née du besoin, elle se pare de toutes les richesses du génie et de l'imagination ; elle emprunte le secours des autres arts pour donner plus d'agrément aux formes simples et régulières dont elle se compose [...] ". Extrait de Paris et ses monuments, Paris, 1803.Louis Pierre Baltard de la Fresque, père de Jules Baltard et de l'architecte Victor Baltard, qui réalisa le Pavillon des Halles de Paris ainsi que l'église Saint-Augustin. Architecte de la Ville de Paris ainsi que professeur à l'Ecole des Beaux-Arts, L. P. Baltard entra en 1783 à l'Ecole de l'Académie Royale puis, trois ans plus tard, il partit à Rome où il réalisa des dessins, peintures et gravures. Son important œuvre gravé fit appel à plusieurs techniques telles le burin, l'eau-forte, la lithographie ou encore l'aquatinte. Il fit de nombreux relevés topographiques et d'architecture, notamment pour cette série Paris et ses monuments. Il collabora de même en tant que graveur à la Description de l'Egypte et à La colonne de la Grande Armée. Ses relevés sont d'une grande rigueur et constituent un travail dont la valeur documentaire est précieuse.