BUSTE DE L'EMPEREUR NAPOLÉON

BUSTE DE L'EMPEREUR NAPOLÉON

BUSTE DE L'EMPEREUR NAPOLÉON

Art français du XIXe siècle
Partager
BUSTE DE L'EMPEREUR NAPOLÉON
Artiste(s): 

ORIGINE ET DATE:

XIXème siècle
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau

MATIERE:

Original en biscuit en porcelaine de sèvresReproduction Rmn-GP en résine patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 28 cm
Largeur: 17 cm
Profondeur: 17 cm
Dont socle: 
6,5 cm
x
8,5 cm
x
9 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
MM 51-2-189
REFERENCE RMN-GP: 
RF006001
PRIX DE VENTE: 
190,00 € TTC

La légende napoléonienne Initiée dès le Directoire sous forme de gravures ou de petits objets, l'image de Napoléon a été véhiculée sous l'Empire à de très nombreux exemplaires dans toutes les couches de la société. Cette propagande officielle cessa au retour des Bourbons, et les demi-soldes durent avoir recours à des objets dits séditieux car souvent, l'effigie de Louis XVIII cachait celle de Napoléon. La mort de l'Empereur en 1821 relâcha quelque peu la vigilance de la police, mais il fallut attendre en fait l'avènement de Louis-Philippe en 1830 pour voir la diffusion à de très nombreux exemplaires de toutes sortes d'objets populaires reproduisant la figure du héros et ses principaux faits d'armes. Les faïences imprimées, les tissus, les statuettes, les tabatières, les gravures constituèrent un extraordinaire moyen de propagande de la légende napoléonienne. Ils développèrent le souvenir de l'Empereur parmi les classes laborieuses qui furent le principal appui de Louis-Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III. Si le Second Empire reprit à son compte la propagande officielle, la chute du régime en 1870 mit en sommeil pour vingt ans l'image de Napoléon. Il fallut attendre l'éveil du sentiment national dans les années 1890 pour voir réapparaître l'image du héros qui avait si souvent vaincu les Prussiens. Les tableaux, les pièces de théâtre (l'Aiglon ou Madame Sans-Gêne), les sculptures célébrèrent à l'envie le culte napoléonien qui, depuis la fin du XIXème siècle n'a pas connu d'éclipse.