ALEXANDRE À LA LANCE

ALEXANDRE À LA LANCE

ALEXANDRE À LA LANCE

Antiquités grecques, étrusques et romaines
Partager
ALEXANDRE À LA LANCE
Artiste(s): 

ORIGINE ET DATE:

Période Hellenistique, fin du IV siècle avant J.-C.
Acquisition Louvre en 1852
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 

MATIERE:

Original en bronzeReproduction Rmn-GP en résine patinée à la main

DIMENSIONS:

Hauteur: 18,5 cm
Largeur: 8 cm
Profondeur: 4 cm
Dont socle: 
2 cm
x
6 cm
x
6 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
Br 370
REFERENCE RMN-GP: 
RB002200
PRIX DE VENTE: 
130,00 € TTC

Alexandre le Grand est ici reconnaissable à l'aspect général de ses traits et surtout aux longues mèches désordonnées, ponctuées par un épi qui couronnent son front - l'anastolè. Au bas du cou, le bouchon d'encastrement indique que la tête était insérée dans une statue. Les joues pleines et la petite bouche charnue confèrent au portrait un aspect plus juvénile que pour la plupart des représentations du souverain. L'ovale du visage est parfaitement régulier, le front est lisse, les yeux sont grands et peu enfoncés. Son aspect fortement idéalisé, presque classicisant, en fait probablement un portrait posthume. L'œuvre a été découverte en Egypte. Les pans coupés net, en oblique sur le crâne et verticalement à l'arrière de la tête et du cou, destinés à recevoir des compléments en marbre ou en stuc, sont d'ailleurs typiques des productions de cette région du monde hellénistique, pauvre en marbre. A Alexandrie, le conquérant était vénéré comme fondateur de la ville et comme un dieu. Dans le royaume lagide, les images d'Alexandre sont donc particulièrement nombreuses et elles s'y sont multipliées très tôt. Avec l'exemplaire conservé au Musée de Pella, ce serait alors l'une des images posthumes d'Alexandre parmi les plus anciennes de toutes celles qui se sont inlassablement multipliées à partir de l'époque hellénistique.