AIGLE IMPÉRIAL ALLIAGE DE MÉTAUX

AIGLE IMPÉRIAL ALLIAGE DE MÉTAUX

AIGLE IMPÉRIAL ALLIAGE DE MÉTAUX

Art français du XIXe siècle
Partager
AIGLE IMPÉRIAL ALLIAGE DE MÉTAUX
France
(1751 - 1843)

ORIGINE ET DATE:

XIXème siècle
LIEU DE CONSERVATION DE L'ORIGINAL: 
Aix, musées de l'Île d'Aix
Mot(s)-clé(s): 
statuette, animaux, aigle, empire

MATIERE:

Original en bronze doréReproduction Rmn-GP en alliage de métaux

DIMENSIONS:

Hauteur: 25 cm
Largeur: 25,5 cm
Profondeur: 8 cm
NUMERO D'INVENTAIRE MUSEE: 
NR
REFERENCE RMN-GP: 
ZF106000
PRIX DE VENTE: 
565,00 € TTC
Disponible en bronze (ZF006000)

Associé depuis l'antiquité aux victoires militaires, l'oiseau de Jupiter prenant appui sur le foudre devient l'emblème du Premier Empire après avoir été celui de la Rome impériale. A l'image des enseignes des armées romaines, Napoléon fit placer une aigle, symbole traditionnel de l'héraldique, au sommet de la hampe des drapeaux de ses régiments. Dessinée par le sculpteur Chaudet en 1804, sa réalisation en bronze doré avait été confiée au célèbre bronzier Thomire. La distribution des drapeaux surmontés de ces aigles se fit solennellement au Champ-de-Mars quelques jours après le Sacre, cérémonie pendant laquelle le nouvel Empereur fit prêter serment à son armée. En 1811 et afin d'en réduire le poids jugé excessif, on décida qu'au lieu d'être pleines, les aigles seraient creuses et réalisées par l'assemblage de deux plaques soudées. Fondues pour la plupart à la fin de l'Empire ou brisées pour éviter d'être rendues, elles seront modestement rétablies en bois doré pendant la période des Cent Jours, période comprise entre le retour de Napoléon Ier de l'île d'Elbe et sa seconde abdication quatre jours après Waterloo, soit du 20 mars au 8 juillet 1815.