Louis XIV du Bernin

Louis XIV du Bernincommande pour nous contacter pour l'achat du Moise de Michel-Ange


Réalisé en 1665 par Le Bernin, le buste en marbre de Louis XIV est l’un des portraits les plus saisissants du Roi de France. Depuis la fin du XIXe siècle, l’atelier de moulage en propose une reproduction qui reprend toutes les subtilités plastiques de l’original.

Buste de Louis XIV existant dans les collections de l'atelier de moulage de la Rmn-GP

Un portrait de Louis XIV par le Bernin

En 1665, Louis XIV fait venir à Paris le célèbre architecte et sculpteur italien, Le Bernin. Le roi et son ministre Colbert souhaitent que l’artiste réalise la nouvelle façade du Palais du Louvre, alors en travaux. Mais le projet proposé par ce dernier reste à l’état de dessin.

Ce portrait de Louis XIV est la seule œuvre aboutie produite par Le Bernin pendant son séjour à Paris. Privilège rare, Louis XIV lui a accordé plusieurs séances de pose, durant lesquels l’artiste réalise de très nombreux dessins préparatoires et modèles en terre cuite.

Un chef d’œuvre de la sculpture du XVIIe siècle

Louis XIV est représenté en buste, le visage tourné vers la gauche, le regard fier. Sa silhouette, majestueuse, émerge d’un drapé animé qui insuffle un mouvement à l’œuvre toute entière.

Le portrait que Le Bernin donne du souverain est à la fois idéalisée et d’une très grande ressemblance : l’artiste, fin observateur, a même saisi la légère déformation osseuse qui caractérise le nez du roi.

Si l’œuvre a suscité bien des critiques et des jalousies parmi les artistes français, elle a pleinement satisfait Louis XIV, qui l’a installée en bonne place dans son château de Versailles, dans une mise en scène grandiose.

Avec son traitement extraordinaire de la chevelure et du drapé, sa capacité à rendre la souplesse des chairs, cette œuvre du Bernin est considérée comme un des chefs d’œuvres de la sculpture du XVIIe siècle.

Le moulage du Buste de Louis XIV par les ateliers d’art

La prise d’empreinte du buste de Louis XIV a été réalisée au début des années 1890 par l’atelier du Louvre. Les moulages commercialisés par les ateliers d’art sont d’une grande fidélité à l’original du Bernin, dont ils reproduisent tous les détails les plus subtils.