Notre catalogue de moulages

L’histoire de la collection de moules


Avec près de 6 000 références au catalogue, l’atelier de moulage de la Réunion des musées nationaux - Grand Palais possède une des collections de moules les plus importantes au monde. Plus que de simples outils de production, ces moules forment un patrimoine d’un grand intérêt historique.

Une des plus vastes collections de moules au monde

Dès sa création, l’un des principaux enjeux de l’atelier de moulage a été de rassembler une vaste collection de moules. Aujourd’hui, elle compte des milliers de moules dont les plus anciens remontent au XIXe siècle. Ils sont issus du fonds d’origine de l’atelier de moulage du Louvre, mais également du rassemblement des collections des ateliers du Musée de Sculpture comparée, de l’École des Beaux-Arts, de l’Union Centrale des Arts décoratifs, et du Musée des antiquités nationales.

Vue des réserves de moules et modèles

vue de la réserve de moules avec le tirage du Moise de Michel-Ange au centre

Si les premières prises d’empreinte sont réalisées sur des œuvres de l’Antiquité gréco-romaine, considérées comme des modèles absolus, le catalogue s’ouvre petit à petit à toutes les périodes de l’Histoire de l’Art, de la Préhistoire au XXe siècle. La sculpture mondiale y est présente dans toute sa diversité, puisque l’on y trouve aussi bien des masques africains que des têtes de Buddha et des bas-reliefs assyriens.

En plus d’une sélection des plus beaux chefs d’œuvre des collections françaises, l’atelier a pu rassembler des moulages d’œuvres conservées à l’étranger, grâce à des échanges entre ateliers internationaux et suite aux nombreuses fouilles du XIXe et XXe siècles. C’est ainsi que l’atelier de moulage de la Rmn-GP peut aujourd’hui proposer des tirages de certains reliefs d’Angkor ou ceux du Parthénon.

Réalisation d'un tirage de bas-relief aux deux cavaliers du Parthénon à partir d'un moule à pièces

Tirage dans un moule à pièce XIXe siècle d'un bas relief de cavaliers provenant du parthénon

Une collection de moules à forte valeur patrimoniale

Les moules de la collection sont issus de prises d’empreinte réalisées sur des œuvres originales, assurant ainsi des tirages d’une extrême fidélité, contrairement à certaines reproductions disponibles sur le marché.

Du moule à pièces entièrement en plâtre à celui en silicone utilisé aujourd’hui en passant par le moule à gélatine, la technique du moulage a beaucoup évolué. L’atelier possède des moules de chacune de ces techniques. Les plus anciens, remontant au XIXe siècle, ont une forte valeur historique, comme témoin d’une technique, mais aussi comme témoin de l’histoire d’une œuvre. En effet, pour certaines sculptures, la collection comporte plusieurs moules : ils correspondent à des prises d’empreinte réalisées à différentes périodes de la vie de l’original. Ainsi, les moulages de la Victoire de Samothrace réalisés entre 1883 et nos jours documentent ses restaurations successives.

De nombreux moules ayant été réalisés à partir d’œuvres aujourd’hui disparues ou fort abimées par les guerres, catastrophes naturelles, vandalisme ou pollution, la collection de l’atelier de moulage revêt une forte dimension documentaire et patrimoniale. Dans certains cas, c’est le moulage ancien qui fait office de nouvel original en remplacement de l’œuvre disparue.

À ce titre, la collection de moules de l’atelier de moulage de la Rmn-GP mérite une attention toute particulière : c’est à la fois un outil de production et un témoignage historique précieux.